34, Grand’Rue 68140 MUNSTER   03 89 77 36 26

  • lunettes de vue

  • Solaires

  • Gravures

  • Sports

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

La démarche ZERO REZO

Une réponse à la mainmise des complémentaires santés et autres assurances sur le système de santé en France. Cela concerne des opticiens dans toute la France qui s'unissent pour défendre les valeurs de la profession.

Ce sont de plus en plus des organismes privés, à but lucratif, qui régulent la santé en France. Le tiers payant est le levier sur lequel s'appuient ces complémentaires santés pour influer sur vos choix.

Choix du professionnel de santé d'abord.
Pour bénéficier du tiers payant vous êtes de plus en plus nombreux à devoir aller chez un professionnel de santé conventionné, membre d'un réseau. Ces réseaux s’appellent Santéclair, Optystia, Itelis, Carte Blanche, Kalivia. Un macaron s'affiche en bas de votre carte d'assuré. On vous oriente. Dans certain cas, un assuré qui se rend hors du réseau se voit moins bien remboursé. Alors qu’il cotise autant qu’une personne allant dans le réseau. On lui explique qu'en allant dans le réseau les prix sont inférieurs, voir même qu'il sera intégralement remboursé. Cela semble dans votre intérêt. Le croyez-vous vraiment ?

Choix du traitement ensuite
En optique par exemple, les opticiens conventionnés sont tenus de respecter des choix de produits et de prix. Les fabricants de verres proposent des gammes spéciales pour optimiser la marge de l'opticien qui se voit faire face à d'importante baisses de tarifs. Ce sont des verres d'anciennes technologies. L'opticien perd tout intérêt à vendre les produits de plus grande qualité. Cela va plus loin encore. L'opticien conventionné doit réaliser un certain nombre de vente dites éco ou basique à défaut de quoi il ne respecte plus son contrat. Il est alors sommé par courrier de proposer systématiquement l'offre de base ! (Preuve à l'appui)

En allant acheter vos lunettes chez le professionnel conventionné vous perdez en qualité, inéluctablement ! En déplaise à mes confrères. Des grilles tarifaires sont imposées, en clair une diminution des prix de vente importante. En étant conventionné le professionnel s'oblige à respecter les prix imposés. Il diminue sa marge et est obligé de le répercuter sur les achats ou le niveau de service. C'est une spirale qui tire la qualité vers le bas.

Maintenant certains réseaux de soin vendent des montures aux opticiens partenaires. Pourquoi pas les verres aussi ?

On vous impose un opticien, un dentiste, et pourquoi pas un jour votre médecin ?

La démarche ZERO REZO consiste à fédérer le maximum de professionnels de santé autour d’une idée : refuser d’être conventionné dans les réseaux.

Si votre complémentaire ne peut vous proposer un praticien à moins de 50 km de chez vous elle est obligée de vous rembourser au maximum de la garantie.

Pour que les équipements optiques restent de qualité !

Pour que la concurrence, seule source d’émulation et de progrès, reste saine et ne soit plus biaisée par l’ingérence des mutuelles !

Pour l’amour de notre métier aux multiples facettes !

Pour la LIBERTE !


Virginie SCHIVY et son équipe
Opticien Zero Rezo !

 

Le Tiers Payant, un faux ami


Le tiers payant est un service appréciable. Le client ou patient n'a plus besoin de s'occuper de son remboursement. Celui-ci est déduit de sa facture.

Au passage il perd la notion de la valeur des produits ou prestation qu'il consomme car bien souvent seule compte la partie qui dépasse le remboursement.

Mais le tiers payant génère un surcoût énorme dans sa mise en œuvre. En effet chaque complémentaire a son propre service dédié, de plus chaque année les complémentaires doivent contractualiser la procédure de tiers payant avec les professionnels de santé (pour les opticiens cela représente plus de 15000 magasins en France). Cela se répercute aussi sur vos primes d'assurance. Sans parler du coût de traitement de chaque dossier. Dans un magasin d’optique de taille moyenne une personne est dédié au traitement administratif des demandes de tiers payant. Encore une fois cela se paye.

Nous pratiquons le tiers payant avec la sécurité sociale par le biais de la Carte Vitale. Cela est très simple et sans frais. Dans la semaine vous êtes remboursés par la sécurité sociale qui en informe votre complémentaire qui effectue un virement sous quinzaine sur votre compte. L'opticien propose alors un paiement différé. C'est tellement plus simple et ça ne représente aucun surcoût ! Dans votre intérêt. En plus chez Optique Facchi-Schivy quand un client choisit cette formule il bénéficie de 20 € de remise !

Le tiers payant est aussi un faux ami car dans certains cas, pour en bénéficier, vous perdez la liberté de choix de votre praticien ou de la qualité de vos produits et traitements.

Ce sont de plus en plus des organismes privés, à but lucratif, qui régulent la santé en France. Le gouvernement ne sait pas comment gérer l’explosion des dépenses de santé et laisse le secteur privé (les assurances santés) prendre le contrôle de ce marché. Elles promettent de faire baisser les coûts et pour y arriver elles vont faire baisser la qualité des soins. C’est le modèle américain d’une médecine à 2 vitesses.

Ce qui est en train de se jouer maintenant est très important. Nous avions un système de santé égalitaire. Demain, une médecine de base conventionné, en réseau et une médecine de pointe, libre et accessible aux plus riches.

ZERO REZO c’est militer contre la mainmise du secteur privé sur la régulation du système de santé Français !